Vers un renouveau du poste de travail

Vers un renouveau du poste de travail
23 novembre 2015 emsi

Dans l’article précédent, nous évoquions les mutations profondes du poste de travail entre les années 1990 et 2010. L’ordinateur portable s’est généralisé en tant que poste de travail unique et de partage. Depuis 2010, les appareils mobiles ont peu à peu intégrer eux aussi le monde du travail. Pour certains métiers, le poste de travail est maintenant constitué principalement d’un smartphone et/ou d’une tablette. Ces nouveaux appareils permettent de nouveaux usages encore impossible auparavant.

Cet avènement des appareils mobiles permet de mettre en évidence une tendance de fond, le “any where, any time, any device”. Les salariés souhaitent être connectés au système d’informations (SI) de l’entreprise depuis leur lieu de travail mais aussi à leur domicile ou lors de leurs déplacements professionnels. Il s’agit du “Any where”. Avec le “Any time”, les utilisateurs doivent pouvoir avoir accès aux data du SI n’importe quand. “Any device” correspond à la possibilité d’accéder au SI depuis n’importe quel support (PC, smartphone, tablette, TV, etc).

Ces tendances sont accentuées par les usages non professionnels des technologies par les utilisateurs. Les services cloud sont de plus en plus utilisés au sein des foyers. Les utilisateurs ont l’habitude d’avoir accès à tous leurs documents n’importe quand et depuis n’importe où. Les consommateurs renouvellent aussi leur matériel informatique régulièrement. Il est très fréquent de renouveler son smartphone personnel chaque année. Cette pratique a pour effet de créer un sentiment de frustration chez les salariés des entreprises car ils n’utilisent pas le même matériel aussi avancé technologiquement pour leur travail.  Les utilisateurs exigent de plus en plus que le poste de travail évolue en même temps que les technologies accessibles au grand public.

Ces nouvelles pratiques se heurtent aux problématiques des entreprises : gestion de la sécurité des données, respect des budgets, etc. Face à cela, certaines entreprises autorisent alors leurs salariés à travailler sur leur propre appareil. C’est le phénomène « Bring your own device ». Cet article écrit sur Le Figaro explique ce qu’est ce phénomène. 

Par ailleurs, en 2014, Intel et Dell ont réalisé une étude intitulée “evolving workforce” traitant de l’influence des nouvelles technologies au travail. 4764 personnes ont été interviewées, venant de 12 pays et secteurs d’activités différents. Cette étude a mis en exergue la place dominante que représente la technologie  chez les employés aujourd’hui. En effet, tous se mettent d’accord sur les bienfaits de la mobilité des terminaux qui leur servent dorénavant de poste de travail (ordinateurs portables, tablettes et smartphones) sur leur productivité. La population interviewée est plutôt optimiste concernant l’évolution de leur poste de travail.

Infographie
Automatisation poste de travailExtraits infographiques traduits de l’étude “evolving workforce” Dell & Intel, 2014

La transformation digitale du poste de travail s’étend à tous les secteurs d’activité ainsi qu’à tout type de poste. Prenons l’exemple du cobot, diminutif de robot collaboratif, qui a été conçu par la start-up Sybot qui révolutionne le poste de travail des usine du futur. “Le cobot est un bras robotisé qui permet d’assister directement les opérationnels dans la chaîne de production pour les aider dans les tâches les plus pénibles” explique Yvan Measson, chargé d’affaires au CEA-List et porteur de la start-up Sybot. Il peut donc coopérer en sécurité et de manière robuste avec les opérateurs, combinant ainsi flexibilité du poste manuel et productivité robotique. L’innovation majeure du poste de travail en usine est le concept de réalité augmentée qui est la superposition d’un modèle virtuel 3D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel.

CobotExemple d’un cobot, photo prise par KUKA SYSTEMS

Cet exemple met en relief l’étendu de la force de frappe qu’a l’informatique sur nos postes de travail.

Bien entendu, nous ne sommes aujourd’hui qu’au début d’une longue (R)évolution. En attendant de vivre cette transformation du poste du travail, nous avons décidé de laisser place à notre imagination, en inventant notre poste du travail du futur. N’hésitez pas à réagir, en nous faisant partager la vision que vous en avez.

Cet article est le dernier de notre série. Afin de continuer la discussion, nous vous invitons au GEM Digital Day le 1er décembre 2015 à Grenoble.

Crédit photo : www.itespresso.fr/tablette-nouveau-dada-entreprises-80737.html

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*